Aller au contenu principal

Note S&P - Dette des collectivités locales 2022 : les collectivités françaises relancent l’investissement tout en réduisant l’endettement


Note S&P - Dette des collectivités locales 2022 : les collectivités françaises relancent l’investissement tout en réduisant l’endettement

S&P vient de livrer ses prévisions sur les finances des collectivités locales en 2022 dans une note intitulée « Dette des collectivités locales 2022 : les collectivités françaises relancent l’investissement tout en réduisant l’endettement ».

Ces prévisions interviennent dans le prolongement des premières indications chiffrées sur l’exécution budgétaire 2021 (Mission Cazeneuve) et sur les comptes publics nationaux (INSEE). De ces communications récentes, il ressort que les collectivités locales ont, en 2021, reconstitué une forte capacité d’épargne, maintenu un fort niveau d‘investissement et largement recouru à l’emprunt.

S&P concède que « l’évolution de la pandémie et les retombées du conflit géopolitique Russie-Ukraine restent des risques pour les performances budgétaires » des collectivités locales. Malgré les incertitudes que génèrent ce contexte, et sur la base de prévisions économiques révisées (révision à la baisse des prévisions de croissance du PIB et à la hausse de l’inflation, Cf. infra), S&P estime que les tendances financières de l’ensemble des collectivités locales françaises se caractériseront en 2022 par :

  • une reprise économique entraînant une amélioration des performances budgétaires
  • une hausse des investissements atteignant 59 milliards d'euros en 2022 malgré une diminution de l'emprunt des collectivités locales à mesure que les besoins de financement se réduiront.
  • une dette locale devant culminer à 162,7 milliards d'euros en 2022 avant de diminuer en 2023 [la dette retenue par S&P se limite au budget principal]

SP1

Sur les dépenses d’équipement

SP2

 

S&P estime qu’« à l’avenir, les dépenses d’investissement occuperont une place prépondérante pour les trois échelons territoriaux, les collectivités mettant tout leur poids dans la reprise nationale tirée par les investissements. »

Cette contribution à la relance économique des différents segments de collectivités connait néanmoins des variations, S&P précisant que :

  • les régions et départements français étaient les principaux moteurs de la croissance des dépenses d’investissement en 2021 et devraient désormais réduire leurs interventions
  • à partir de 2022, les communes et les intercommunalités augmenteront considérablement leurs dépenses d’investissement, car leurs projets d’investissement rattraperont les retards de réalisation constatés en 2020 et au premier semestre 2021.

Sur le recours à l’emprunt

SP3

Selon S&P, « la dette poursuivra sa hausse en 2022, puis diminuera par la suite, alors que les collectivités afficheront de meilleurs soldes de financement après investissements. Les collectivités locales françaises devraient continuer à bénéficier de liquidités saines en ayant recours aux marchés financiers sur l’ensemble de la courbe des taux malgré l’incertitude sur ces taux d’intérêt »

Enfin, à partir de 2023, avec la baisse des dépenses d’investissement et la hausse de l’épargne brute en 2023, S&P anticipe que les collectivités locales françaises redeviendront excédentaires.

Pour en savoir plus.

Actualités similaires