Aller au contenu principal

Décryptage du Baromètre Cazeneuve – Bilan 2017-2022 des finances locales


Décryptage du Baromètre Cazeneuve – Bilan 2017-2022 des finances locales

Alors que le quinquennat touche à sa fin, une première contribution sur le bilan des finances locales depuis 2017 a été produite par le président de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation de l’Assemblée nationale, le député Jean-René Cazeneuve (député LREM).

Indépendamment du bilan flatteur que tire le député CAZENEUVE de la politique gouvernementale depuis 5 ans à l’endroit des collectivités locales, l’intérêt de ce document tient à la communication des premières données chiffrées sur l’exercice 2021. Après un exercice 2020 chahuté par la crise sanitaire et une perte de la capacité d’épargne d’environ 4 milliards d’euros, les premiers indicateurs sur l’exercice 2021 confirment un fort redressement des comptes publics locaux tels qu’anticipés depuis plusieurs mois (Cour des comptes, …). Ainsi, ce « rebond constaté en 2021, plus fort que prévu, ramène les finances des collectivités au-dessus de leur niveau d’avant-crise, sauf exception » puisqu’en 2021, tous les indicateurs financiers sont en amélioration :

caz1

  • Une progression de la capacité d’épargne de 6 milliards d’euros en 2021

La dynamique favorable qu’ont connu les RRF en 2021 (en particulier des recettes fiscales combiné à une stabilité des dotations) et face à des DRF en progression limitée, les collectivités affichent une hausse remarquable de leur capacité d’épargne en 2021, celle-ci s’élevant à 36,6 milliards fin 2021. En progression de 6 milliards d’euros par rapport à 2020, l’épargne brute dégagée en 2021 est ainsi plus élevée qu’en 2019 (34,6 milliards d’euros).

caz2

  • Un investissement qui repart fortement à la hausse

Cette amélioration de la capacité d’épargne – associée à un abondement des dotations de soutien à l’investissement - a accompagné la reprise de l’investissement public local. Les dépenses d’investissement des collectivités locales s’élèvent à 71,7 milliards d’euros en 2021 contre 69,2 milliards d’euros en 2020 et 72,4 milliards d’euros en 2019, pic de l’investissement local du cycle électoral 2014-2020.

Ce sursaut de l’investissement en 2021 est remarquable même s’il s’exprime différemment selon les segments : es régions et les départements ont accru respectivement leurs dépenses d’équipement de +28,4% et de +23,1% quand le bloc communal enregistre un rebond plus limité mais non négligeable de +7,9%.

caz3

  • Un endettement qui se stabilise à un niveau élevé mais une capacité de désendettement solide

L’endettement des collectivités locales – hors budgets années et syndicats intercommunaux - se situerait à 157 milliards d’euros en 2021 soit une progression de 2 milliards d’euros par rapport au 31/12/2020. En 2020, l’encours avait fortement augmenté en progressant de 5 milliards à 155 milliards.

Cette indication est partielle dans la mesure où elle ne fournit pas d’indications sur l’évolution de la dette portée par les budgets annexes (27,4 milliards d’euros fin 2020) et par les syndicats (18,5 milliards d’euros fin 2019)

Malgré la poursuite d’une progression de l’endettement local, la forte amélioration de l’épargne en 2021 permet aux collectivités de présenter une capacité de désendettement en amélioration sensible à 4,3 ans versus 5 ans en 2020.

caz4

  • Une trésorerie toujours plus importante

La trésorerie des collectivités territoriales est en hausse constante depuis 10 ans. Entre 2017 et 2021, elle est passée de 41,5 milliards d’euros à 56,6 milliards d’euros, soit une hausse de 36,4%. Plus encore, sur 10 ans, elle a pratiquement doublé.

Cette tendance concerne les 3 niveaux de collectivités : +19,7% pour le bloc communal, +89,1% pour les départements et +125% pour les régions.

caz5

 

Actualités similaires